Formations doctorales


Présentation sommaire des formations doctorales 

L’ED-MI compte huit (8) formations doctorales réparties en deux mentions :
 
Mention Mathématiques et Modélisation
  1. Géométrie différentielle et Applications 
 La formation doctorale de Géométrie différentielles et applications s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, etc.  
Les variétés interviennent dans de nombreux problèmes de mathématiques, de physique, de chimie et de biologie. Du point de vue mathématique on cherche à classifier les "formes" en dimension quelconque et voir les contraintes sur ces formes données par la topologie, la métrique, etc. Ces questions en apparence purement mathématique interviennent de manière fondamentale lorsqu'on étudie par exemple la gravitation, la dynamique d'une onde sur le globe terrestre afin de prévoir les conséquences d'un tsunami ou encore la forme des virus ou celle de l'ADN. 
 
    2. Codage-Cryptographie-Algèbre et Applications 
 La formation doctorale de Codage Cryptographie Algèbre et Applications  applications s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, des services techniques des ministères en charge de l’eau, etc.  
Cette formation offre une double compétence en mathématiques et en informatique en  formant  des experts, spécialisés dans la protection de l'information 
Être spécialiste de la protection de l'information signifie faire preuve d'éclectisme. D'une part il faut maîtriser des mathématiques complexes mises en jeu tant du point de vue théorique que du point de vue algorithmique. D'autre part il est indispensable de pouvoir les mettre en œuvre dans des infrastructures très diverses. 
Les étudiants acquièrent : 
Les connaissances théoriques nécessaires à une bonne compréhension de la cryptographie moderne et de la théorie de l'information 
Les connaissances pratiques pour une mise en application efficace dans la vie réelle. 
 
  3. Analyse-Statistiques et Applications 
 La formation doctorale d’Analyse Statistique  et Applications s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, des services techniques des ministères en charge de l’eau, etc.  
l’ère d’Internet, le monde génère une multitude croissante de données. La statistique est appelée à se développer pour gérer les données massives dans les domaines où l’on collige un grand nombre d’observations.  cette mention  aidera à évoluer, de manière appliquée ou fondamentale. Ici, vous pourrez notamment vous spécialiser en probabilités et processus stochastiques, statistique appliquée, analyse de données et méthodologie d’enquête et statistique mathématique. 
 
  4. Modélisation et Calcul Scientifique 
 La formation doctorale  Modélisation et Calcul  Scientifique  en  tant  que  formation  aux métiers  de l’analyse    et  de  l’aide  à  la  décision, est  avant  tout  une  formation  pluridisciplinaire.  
En ce début de millénaire,  La Modélisation Mathématique,  et le Calcul Scientifique   pris ensemble sont une entité inter et multi disciplinaire qui est reconnue comme la troisième voie de l’investigation scientifique au même titre que la théorie et l’expérimentation. La modélisation mathématique, la simulation constituent ensemble un nouveau domaine scientifique émergeant à la mesure des progrès de la technologie. Les instruments technologiques utilisés dans l’expérimentation scientifique permettent de faire des investigations allant de l’infiniment petit à l’infiniment grand dans des ordres tels la nano seconde (1/ (10^9 seconde), le femto mètre (1/ (10^15) mètre). A ces dimensions, la nature se présente sous toute sa complexité. Pour comprendre les phénomènes, la théorie est puissante mais insuffisante tandis l’expérimentation est souvent inopérante. Les modèles numériques produits par les mathématiques offrent une représentation visuelle de ces phénomènes accessibles via les ordinateurs et permettent de les reproduire à des échelles adaptées. C’est ainsi que le début du nouveau millénaire a coïncidé avec la reconnaissance de la modélisation mathématique et de la simulation comme une composante à part entière de l’investigation scientifique sur le même pied d’égalité que la théorie et l’expérimentation. Cependant sa pratique nécessite l’interdisciplinarité et la multidisciplinarité. Avec ce nouvel outil d’investigation, on peut entrer dans l’intimité de la cellule vivante cherchant à décoder leurs messages pour comprendre les mécanismes de maladies comme le cancer, le sida, etc.… La modélisation mathématique est un des instruments privilégiés qui permettront de comprendre les mécanismes du temps, du climat et de leurs perturbations. De même d’autres questions déjà si cruciales p/ur l’humanité comme la gestion des ressources en eau, le contrôle de la qualité de l’air requièrent la modélisation mathématique et la simulation._ Un autre avantage apporté par la modélisation mathématique est d’ordre pédagogique. En effet il appa2aît dans la plupart des études que la faiblesse de l’engagement des jeunes en sciences, en mathématiques et en technologie, surtout dans les pays moins développés provient d’un certain mythe de leur inaccessibilité. Voilà que la modélisation mathématique et la simulation permettent de  voir  l’invisible. On peut voir les atomes, les molécules, le cheminement des cellules dans le corps, on peut voir naitre et mourir une étoile, on peut voir un plan et une droite qui lui est tangente, etc.…La modélisation mathématique avec son volet « visualisation » donne à la science et à la technologie un aspect plus convivial.

5. Didactique des mathématiques 
 La formation doctorale du Didactique des mathématiques  s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, des services techniques des ministères en charge de l’eau, etc.  
L’objectif général est de former des spécialistes de haut niveau en didactique des mathématiques, maîtrisant les connaissances scientifiques de base, les techniques et technologies de ce domaine et ses  applications.


Mention Informatique et Télécommunications
   6. Informatique 
 La formation doctorale d’Informatique  s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, des services techniques des ministères, etc.  
Le programme doctoral en informatique s’appuie sur une base mathématique  et a pour objectif la formation de docteurs en informatique autour de domaines liés à la décision.  
 
L’informatique à  l’Edmi concerne à la fois des aspects fondamentaux et appliqués : aide à la décision, théorie de la décision et du choix social, recherche opérationnelle, optimisation combinatoire, complexité algorithmique, programmation mathématique, interactions entre décision et intelligence artificielle, algorithmique pour les grandes masses de données et systèmes d’information. 
 
   7. Télécommunications 
 La formation doctorale de Télécommunications  permet de faire partie d’une équipe de recherche de haut niveau dont les travaux gravitent autour des communications sans fil, des communications optiques ou hybrides ainsi que des communications sensorielles. 
De la compréhension des signaux optiques à la reconnaissance de la parole en passant par la mise au point de solutions de téléconférences ou de technologies multimédias anthropomorphiques, les équipes de recherche déploient tout leur savoir-faire pour faire progresser les connaissances au profit de notre qualité de vie. 
 Le secteur des télécommunications repose sur le savoir-faire d’une main-d’œuvre qualifiée, capable de répondre aux défis de ce secteur en constante progression. Le  diplôme  ouvrira les portes de nombreuses organisations, notamment : 
les entreprises en télécommunications; 
les ministères et les agences gouvernementales; 
les établissements d’enseignement; 
les centres de recherche en télécommunications. 
 
   8. Sciences et Technologies du numérique 
 La formation doctorale des Sciences et Techniques du numérique  s’adresse à des futurs chercheurs, enseignants du Supérieur, mais aussi à cadres supérieurs des organismes internationaux, des ONGs, des services techniques des ministères, etc.  
L’objectif est de former des Docteurs de haut niveau dans le domaine des sciences et technologies du numérique, domaine très dynamique et à évolution très rapide. Ils sont compétents non seulement dans les domaines scientifiques et techniques, mais aussi dotés d’une aptitude naturelle à œuvrer dans l’environnement interculturel, qu’impose la mondialisation.